L’évolution des tarifs des couronnes dentaires 2011 à 2016

Le taux de remboursement des soins dentaires est une des premières considérations des français au moment de choisir une mutuelle. En effet, le coût des prothèses dentaires (en particulier les couronnes dentaires et les traitements orthodontiques sur les enfants) augmentent en flèche depuis quelques années et est réputé mal couvert par l’assurance maladie obligatoire.Toutefois, ainsi que le montre notre étude sur l’évolution des prix pour les soins dentaires, le tarif d’un soin dentaire est soumis à d’importantes fluctuations en fonction du lieu où il est reçu. Passer du département de résidence à un département limitrophe peut permettre d’économiser de fortes sommes, motivant ainsi un tourisme d’un genre nouveau : le tourisme dentaire. En effet, lorsque faire quelques kilomètres peut significativement réduire la facture du dentiste, les français n’hésitent plus à accomplir cet effort. Quels sont les départements où il est avantageux de faire réaliser ses soins dentaires ?

Evolution des soins dentaires terme de prix

Un panorama complet du coût des soins dentaires

Tout d’abord, un mot sur la méthodologie appliquée, nous avons réalisé une étude en 2011, portant sur les frais à engager pour réaliser une couronne dentaire céramo-métallique ou pour bénéficier d’un semestre de traitement orthodontique, département par département, et arrondissement par arrondissement pour la capitale. Une étude précieuse qui a été actualisée au début 2016. Ce qui permet d’avoir un panorama intéressant et complet de l’évolution des prix sur une période de cinq ans.

Une hausse générale mais à la densité très hétérogène

Cette étude permet tout d’abord que constater que ce ne sont pas les maximums des prix qui subissent la plus forte augmentation. Pour réaliser la pose d’une couronne céramo-métallique, le prix maximum a ainsi diminué dans seize départements et n’a pas augmenté de plus de 25 % dans tous les autres départements. Par contre, le prix minimum a lui subi une très forte inflation. Il est à la hausse dans tous les départements, sauf la Corse du Nord et le sixième arrondissement de Paris. Ce prix est même supérieur de 50 à 75% au tarif de 2011 dans 31 départements, et dans le 3e et 20e arrondissements de Paris. En moyenne, les minimums pour une pose de couronne ont augmenté de 41%. Même son de cloche pour les traitements orthodontiques même si la tendance est moins prononcée (augmentation moyenne de 14% des minimums) : les minimums diminuent dans de nombreux arrondissements, et dans la Somme et la Seine-Maritime (ainsi que quinze autres départements) mais sont à la hausse partout ailleurs. Les prix maximums ont une propension à stagner, sauf dans l’Ariège, où les prix flambent de manière impressionnante.

Le tourisme médical, une réalité motivée par de grands écarts de tarifs

C’est en Corse que les minimums pour une couronne sont constatés, aux alentours de 330€. Par contre, il faudra débourser plus de 500€ dans l’Isère et dans les Yvelines. L’étude donne les résultats par département, ainsi qu’une comparaison avec les départements limitrophes. Pour illustrer la pratique du tourisme médical, regardons à quel point les tarifs dentaires peuvent évoluer, à des distances de quelques kilomètres, ou même moins. Ces différences sont particulièrement sensibles pour Paris. Dans le 3e arrondissement, une couronne dentaire coûte au minimum 574€ contre seulement 403€ dans le 19e ! Passer du 3e arrondissement au 19e assure ainsi de gagner 30 % sur la facture du dentiste. Les écarts sont encore plus importants dans le cadre d’un traitement orthodontique : le 19e arrondissement y est aussi le quartier le plus abordable, avec un prix minimum de 535€ pour un semestre de traitement. Ce semestre de traitement coûte 870€ dans le 5e arrondissement, soit une augmentation de près de 62% !

Rappelons que l’évolution de la situation économique en France a beaucoup fait pour l’augmentation brutale des tarifs dentaires, comme dans tout le secteur de la santé. Il est donc aisé de comprendre pourquoi les français font attention à avoir une mutuelle couvrant bien leur frais dentaires. Pour optimiser ces dépenses, et s’assurer de ne pas passer à côté d’un dentiste abordable officiant dans une ville proche, il suffit aussi de bien se renseigner au préalable. Pour se faire, le site de la CPAM donne des renseignements précieux, médecin par médecin. Il est aussi conseillé de rencontrer son dentiste avant d’engager des travaux sur une dent, ou de débuter des soins orthodontiques pour votre enfant : vous pourrez ainsi obtenir un devis plus précis auprès du dentiste, et décider ensuite de la marche à suivre. Et pourquoi pas de visiter le département d’à côté pour faire réaliser vos soins dentaires.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl