Limitation du gaz à effet de serre par la cuisine

50 restaurateurs professionnels ont décidé de limiter leur émission de gaz à effet de serre en concoctant des plats à base de produits frais et issus de l’agriculture biologique. Cette opération baptisée « Manger, c’est agir » fera baisser le prix du menu tout en préservant la qualité.

Réduire l’émission de CO2 avec des produits frais et bio.

Réduire l’émission de CO2 avec des produits frais et bio

Le gaz à effet de serre est bénéfique pour la planète terre. Mais lorsqu’il est produit en excès, il favorise le réchauffement climatique. Plusieurs causes sont à l’origine de ce surplus de gaz à effet de serre dont les activités humaines. Pour limiter son émission, la Fédération des chefs de cuisine et restaurateurs d’Alsace, en collaboration avec l’association Objectif climat, a décidé de mettre en place une opération dénommée « Manger, c’est agir ».

Détail sur l’opération « Manger, c’est agir »

Pendant tout le mois de novembre, 50 restaurateurs professionnels alsaciens proposeront à leur clientèle des menus sobres en carbone. Le but de l’association Objectif climat est de sensibiliser les Français sur les conséquences de l’émission massive de gaz à effet de serre et de les inciter à lutter contre ce phénomène.

Pour la confection d’un repas classique, les restaurateurs injecteront dans l’atmosphère 3kg de gaz à effet de serre. Cette quantité englobe les CO2 dégagés lors de la culture, la production, la transformation, la conservation, l’emballage et le transport des produits alimentaires utilisés. Pour l’opération « Manger, c’est agir », ces professionnels de la cuisine comptent diviser les gaz à effet de serre émis en deux.

Priorité aux produits frais et biologiques

Tous les repas confectionnés par ces cinquantaines de restaurateurs seront basés sur des produits frais et biologiques. Il serait toujours possible d’utiliser les viandes de veau ou de bœuf mais accompagnés de légumes saisonniers afin d’équilibrer l’émission de gaz à effet de serre. D’autant plus que la région alsacienne produit plusieurs sortes de fruits et de légumes frais en ce mois de novembre. L’association Objectif climat compte enrôler une centaine de restaurateurs pour l’édition 2012.

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.