Le monoxyde de carbone et la santé

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore donc indétectable à l’œil nu. C’est pour cette raison que l’intoxication arrive sans crier gare dans les foyers français. Depuis le début du mois dernier, plusieurs dizaines de cas d’intoxication au monoxyde de carbone ont été recensés par les autorités sanitaires.

Attention à l’intoxication au monoxyde de carbone

Tous les ans, plus de 5 000 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone sur le territoire français et près d’une centaine en succombent. La forme aigüe est plus facile à détecter et à prendre en charge que la forme chronique. Le monoxyde de carbone qui empoisonne notre air intérieur provient essentiellement du matériel de chauffage installé dans les foyers.

Le monoxyde de carbone : un gaz toxique et mortel

Le monoxyde de carbone se dégage dans l’air lorsque la combustion des bois, de l’essence, du pétrole, du propane, du charbon utilisés par les ménages pour le chauffage est incomplète. Ses effets toxiques et asphyxiants dépendront de la concentration de gaz dégagée dans l’air. Si le monoxyde de carbone représente 0,1% de l’air ambiant intérieur, la mort surviendra après une heure. Par contre, le décès est immédiat si la personne reste dans un local où subsiste 10% de ce gaz toxique.

L’intoxication au monoxyde de carbone est reconnaissable par l’apparition de nombreux symptômes : vertiges, maux de tête, paralysie musculaire, troubles respiratoires, perte de connaissance, nausées, douleurs thoraciques, etc. Comme ces signes cliniques peuvent entrainer de faux diagnostics, il est préférable de consulter un médecin dès leur apparition ou encore de contacter les urgences si le pronostic vital est engagé.

Les mesures préventives contre l’intoxication au monoxyde de carbone

Quelques mesures permettent de prévenir la survenue d’une intoxication au monoxyde de carbone : entretien périodique des appareils de chauffage par un professionnel compétent, ramonage régulier des conduits d’évacuation, usage non prolongé d’un chauffage d’appoint à combustion, aération du lieu d’habitation même pendant l’hiver, etc.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.