Les Français et la recherche d’information sur la santé

Les Français disposent de plusieurs supports pour trouver des informations pertinentes concernant la santé. Une enquête menée par l’Inserm a permis de les classer suivant quatre catégories : ceux qui font confiance à leur médecin, les typiques, les contraints et les initiés.

Les profils des Français suivant leur recherche d’info santé

Les sources des informations santé que la population française pourra consulter à tout moment sont nombreuses : médias audiovisuels, journaux, revues spécialisées, professionnels de santé, Internet, etc. Les informations médicales publiées sont très variées. Pour en savoir plus sur le sujet, le Dr Jean-Paul Moatti et son équipe appartenant à l’Unité 912 de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale – Inserm ont essayé de cerner les Français suivant leurs sources d’informations santé.

Classification des patients d’après leur recherche d’info santé

Les Français qui se contentent de l’avis et des recommandations de leur médecin traitant entrent dans la première catégorie. Ils sont d’ailleurs 70% à faire confiance aux professionnels de santé face à une maladie et ne souhaitent pas recourir à d’autres sources d’informations santé. La deuxième catégorie concerne les personnes dites typiques. En dehors de leur médecin traitant, elles essaient d’approfondir leurs connaissances en demandant l’avis des autres patients et en s’informant à travers les médias.

La troisième catégorie rassemble les Français dits contraints. Pour obtenir des informations médicales, ils préfèrent écouter la radio, regarder la télévision ou se fier aux nouvelles publiées dans les journaux. Ils ne peuvent se ressourcer auprès des professionnels de santé à cause de leur difficulté à communiquer avec eux. Le quatrième groupe est constitué par les Français qui appartiennent au corps médical ou qui sont proches d’une personne exerçant une profession médicale.

Analyse du résultat de l’enquête sur les sources d’informations santé

D’après le résultat, l’Inserm a réalisé une analyse succincte des participants à l’enquête suivant les sources d’informations santé qu’ils consultent. Si les Français appartenant aux chercheurs d’information dits contraints proviennent d’un milieu moins favorisé, ceux des trois autres catégories se classent parmi les catégories socioprofessionnelles élevées. Les contraints ont souvent du mal à joindre les deux bouts et sont majoritairement au chômage.

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.