Rayons ionisants : danger pour la santé

Hausse de l’exposition aux rayons ionisants en France

L’imagerie médicale rassemble plusieurs techniques médicales permettant d’obtenir un diagnostic précis et de mettre en pratique un traitement ciblé chez les personnes souffrant de plusieurs sortes de pathologie. Certains types d’imagerie médicale ne sont pas sans danger pour la santé. En effet, il expose le patient à une dose de rayons ionisants déterminée lors de chaque l’examen médical.

L’exposition en augmentation depuis deux ans

D’après l’Autorité de sûreté nucléaire – ASN, le taux d’exposition aux rayons ionisants a doublé en l’espace de deux ans en France dans le milieu médical. La pratique massive du scanner est à l’origine de cette augmentation selon l’ANS. Cet outil serait plus connu et donc plus privilégié par les professionnels de santé au détriment des autres pratiques comme l’imagerie à résonance magnétique – IRM.

Même si l’IRM donne le même résultat que le scanner sans que le patient ne soit exposé aux rayons ionisants, son accès est encore très difficile en France à cause de l’insuffisance des appareils disponibles. Chaque patient reçoit en une année 3,7 millisiverts – mSv de rayons ionisants dont 1,3 mSv provient des traitements médicaux.

Les mesures préconisées par l’ASN

Face à cette situation, l’Autorité de sûreté nucléaire – ASN a remis plusieurs recommandations au ministère de la Santé. Parmi elles, on peut citer le développement de l’installation de plateaux IRM sur tout le territoire français. Cet outil est très intéressant aussi bien du point de vue médical que financier.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.