L’Assurance maladie sur le territoire français.

L’Assurance maladie est une des 4 branches formant la Sécurité sociale en France. Elle assure la couverture santé de presque toute la population française. Ayant vu le jour en 1945, l’Assurance maladie a été créée dans le but de fournir et de faciliter l’accès aux soins de qualité et solidaire pour tous. Avec elle, toutes les catégories d’âge, quelle que soit leur situation financière et professionnelle, peuvent se soigner à  la hauteur de ses besoins.

Le fonctionnement de l’Assurance maladie.

L’Assurance maladie intervient dans toutes les dépenses liées à  une maladie, une naissance, un décès, une invalidité, à  une maladie ou un accident professionnel. Pour mieux cerner les besoins en santé de chaque personne, l’Assurance maladie se divise en plusieurs régimes. Le régime général prend en charge environ 75% de la population française, soit environ 56 millions de personnes. Le régime agricole prend en charge tous les exploitants et les salariés du monde agricole. Le régime social des indépendants prend en charge tous les artisans, les commerçants, les industriels ainsi que toutes les personnes exerçant une profession libérale. D’autres régimes spéciaux moins importants en effectif existent aussi au sein de l’Assurance maladie : régime des mines, régime d’EDF-GDF,  régime du Sénat, régime de la SNCF, régime de la Banque de France, etc.

Les remboursements proposés par l’Assurance maladie.

L’Assurance maladie est considérée comme le régime obligatoire en France. Elle prend en charge toutes les dépenses de santé de base : hospitalisation, dentaire, optique, consultations médicales, pharmacie, actes médicaux, prévention, etc. Si certaines prestations comme l’hospitalisation sont très bien prises en charge par l’Assurance maladie, d’autres charges comme l’orthodontie, les couronnes dentaires, les lunettes, l’opération de la myopie, les lentilles de contact sont mal remboursées par le régime obligatoire. D’o๠la nécessité de recourir aux mutuelles santé, aux institutions de prévoyance ou encore aux compagnies d’assurance pour que la prise en charge soit complète.

Depuis quelques années, précisément vers 1960, la population française a dà» faire face à  la baisse de remboursement de la part de l’Assurance maladie. Cette situation a été suivie de plusieurs autres mesures : participation forfaitaire de 1 euro, franchise de 50 centimes d’euros sur les boîtes de médicaments et les transports sanitaires, un forfait sur les actes médicaux, baisse de remboursement des médicaments dont le service médical rendu (SMR) est jugé faible par la Haute Autorité Sanitaire, augmentation du forfait hospitalier,  etc.

Financement et avenir de l’Assurance maladie.

L’Assurance maladie est financée par les cotisations sociales des usagers, de divers impà´ts et taxes et des contributions des firmes pharmaceutiques. Chaque année, un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) fixe les objectifs de recettes et de dépenses annuelles de l’Assurance maladie. Depuis quelques années, les comptes de l’Assurance maladie ont accusé un déficit important.  Plusieurs mesures ont donc été entamées par le ministère de la santé et l’Assurance maladie elle-màªme pour limiter les dépenses de santé : favorisation du télétransmission, transfert de certaines charges vers le régime complémentaire, taxation des mutuelles santé, etc.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.