Informations sur les allocations complémentaire santé françaises.

Les aides de l’Etat à  la population française sont nombreuses mais en allocations complémentaire santé, ils ne sont que deux : la Couverture maladie universelle complémentaire et l’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé. La première est une allocation collective tandis que la seconde est une aide individuelle. Toutes les deux font bénéficier aux personnes démunies des soins de qualité.

La première allocation complémentaire santé : la CMU-C.

La Couverture maladie universelle complémentaire ou CMU-C est une allocation donnée par l’Etat aux familles ayant des revenus faibles. Les soins accordés à  titre de la couverture santé de base et de la couverture maladie universelle complémentaire sont les màªmes sauf que les bénéficiaires de cette dernière sont exonérés de tout paiement de cotisation. Cette allocation complémentaire santé prend en charge toutes les dépenses de santé de base accordées par le régime obligatoire aux citoyens français : hospitalisation, optique, dentaire, pharmacie, honoraires médicaux, analyses médicales, certains actes médicaux, etc.

Allocation complémentaire santé facultative, la Couverture maladie universelle complémentaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’Assurance maladie. Cette demande doit àªtre renouvelée annuellement. Les demandeurs doivent remplir trois conditions pour bénéficier de cette allocation complémentaire santé : vivre en France depuis plus de trois mois, àªtre en règle vis-à -vis de l’Etat et percevoir des revenus faibles.

La deuxième allocation complémentaire santé : l’aide à  la complémentaire santé.L’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé est allouée aux personnes à  faibles revenus mais dont le montant excède de peu celui qui permet d’obtenir une Couverture maladie universelle complémentaire. Un chèque-attestation dont le montant dépend de l’âge est fourni aux bénéficiaires pour payer une partie de leur complémentaire santé.

Cette allocation complémentaire santé est une aide individuelle. Le chèque-attestation peut àªtre présenté auprès d’une mutuelle santé, d’une institution de prévoyance ou d’une compagnie d’assurance. Le montant de la cotisation pour l’obtention d’une complémentaire santé ne doit pas àªtre inférieur au montant de l’allocation complémentaire santé mais peut àªtre supérieur. La différence reste à  la charge du bénéficiaire.

Le saviez-vous ?

Cette année 2010 est une année de prospérité pour les jeunes. En effet, le Président de la république Nicolas Sarkozy vient de doubler le montant de l’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé accordée aux jeunes âgés de 16 à  24 ans soit de 100 euros à  200 euros. Les restes des catégories n’accusent aucun changement : 100 euros pour les moins de 16 ans, 200 euros pour les 25 à  49 ans, 350 euros pour les 50 à  59 ans et 500 euros pour les 60 ans et plus.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.