L’homéopathie : se soigner autrement.

L’homéopathie est une technique thérapeutique acceptée par les uns mais controversée par les autres. Malgré cette ambiguïté, sa pratique est largement répandue dans le monde entier, particulièrement en France. Tout le corps médical comme les médecins, les vétérinaires, les chiropraticiens et les dentistes n’hésitent pas à  prescrire le traitement homéopathique en cas de besoin.

D’o๠vient l’homéopathie ?

Le mot homéopathie vient de deux termes grecs « homeo » et « pathos », l’équivalent des mots français « similaire » et « maladie ». Le père fondateur de l’homéopathie est un médecin allemand dénommé Samuel Hahnemann. Il a découvert l’homéopathie en 1796. L’Europe et l’Amérique ont été les deux premiers pays qui ont accepté la pratique de l’homéopathie vers le début du XIXe siècle.

La base de l’homéopathie.


L’homéopathie repose sur deux règles fondamentales : la similitude et la dilution
. Elle consiste à  introduire chez le patient une quantité infinitésimale d’une substance végétale, animale ou minérale pour stimuler ses défenses naturelles et de favoriser son auto guérison. Le grand avantage de l’homéopathie par rapport aux médicaments conventionnels est l’absence d’effets secondaire màªme si elle est prise massivement et fréquemment.

Les médicaments homéopathiques.

Les noms des médicaments homéopathiques sont formés par trois composants : un nom en latin, un chiffre et deux lettres. Les lettres H signifiant Hahnemann ou K signifiant Korsakov indiquent que le remède a été fabriqué selon la méthode de chacun d’eux. Les lettres X, C pour centésimale ou M pour millisimale indiquent la méthode de dilution de l’extrait avec une solution à  base d’eau et d’alcool.

Les remèdes homéopathiques se présentent sous plusieurs formes : granules à  faire fondre sous la langue, globules, solution buvable, onguents, lotions, sirop, etc. Seule la forme injectable n’existe pas en homéopathie. Màªme si l’efficacité de l’homéopathie n’a pas été prouvée scientifiquement, les résultats positifs donnés par les traitements, l’absence d’effet secondaire, sa complémentarité avec la médecine classique suffisent à  encourager sa pratique.

L’homéopathie en France.

En France comme dans d’autres pays, l’homéopathie s’intègre parfaitement au système de santé publique et remboursée par la Sécurité sociale. Pour pouvoir la pratiquer en France, les médecins homéopathiques doivent àªtre diplà´més de la médecine générale. Le commerce des médicaments homéopathiques se fait librement en officine ou dans les magasins spécialisés.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.