La maladie de Parkinson.

Maladie neuro-degénérative, la maladie de Parkinson est causée par la mort lente et progressive des neurones dopaminergiques situés dans le cerveau. Elle touche principalement les hommes âgés de 50 à  70 ans. Dans le monde, la maladie de Parkinson atteint environ 305 000 personnes tous les ans.

Signes cliniques de la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson se manifeste par des troubles progressifs des mouvements simples de la vie quotidienne, ajoutés à  une fatigue anormale, à  des douleurs ponctuels, des tremblements des membres au repos, des raideurs musculaires au niveau des mains entraînant des difficultés à  écrire, etc.. La maladie de Parkinson évolue selon trois niveaux bien distincts : la phase lune de miel comprise entre 3 et 8 ans, la phase de fluctuation à  laquelle les patients sont atteints à  60% et présentent des akinésie et dyskinésie, la dernière phase o๠le médicament L-Dopa administré au patient perd toute son efficacité.

Jusqu’à  maintenant, la cause de la maladie de parkinson reste inconnue. Un jeune patient peut l’avoir hérité de ses parents. Mais les scientifiques ont avancé quelques facteurs environnementaux : l’exposition fréquente à  des pesticides ou à  des polluants chimiques, la consommation abusive de la drogue MPTP et l’intoxication due au manganèse ou au monoxyde de carbone. La maladie de Parkinson entre dans la catégorie des affections longue durée de l’Assurance maladie.

Les préventions et traitements de la maladie de Parkinson

Il n’y a pas de règles certifiées pour prévenir la maladie de Parkinson. Toutefois, quelques règles de vie élémentaires peuvent  beaucoup aider les personnes à  risque à  se prémunir contre la maladie. D’après quelques études réalisées par des chercheurs sur la maladie de Parkinson, les boissons à  la caféine et le tabac diminuent sensiblement le risque d’atteinte de la maladie de Parkinson surtout chez les personnes à  risques.

Pour traiter la maladie de Parkinson, toute forme d’exercice physique sont recommandées par les médecins : natation, marche, vélo, jardinage, etc. Les activités physiques aident le patient à  garder sa mobilité, son équilibre et la coordination entre les deux. Les exercices touchant les articulations sont particulièrement recommandés pour fortifier les os. Il faut aussi savoir se relaxer pour prévenir le stress. Avec l’évolution de la maladie de Parkinson, il est important de réaménager son domicile afin que le malade puisse mieux évoluer et prévenir tout risque de chute. En alimentation, il est recommandé de manger 7g de glucides contre 1g de protéines journalièrement. Le régime végétarien est le plus adapté aux patients atteints de la maladie de Parkinson. Certaines complémentaires santé prennent en charge les traitements médicamenteux de la maladie de Parkinson : la L-Dopa, les agonistes dopaminergiques, la tolcapone, etc.

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.