Les différentes sortes de Couvertures maladies universelles (CMU)

En France, il existe trois grandes branches de Couverture maladie universelle (CMU) : la Couverture maladie universelle de base, la Couverture maladie universelle complémentaire et l’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé. Chaque couverture possède ses propres spécificités que nous allons découvrir ci-dessous.

La Couverture maladie universelle de base (CMU de base)

La CMU de base s’adresse aux personnes qui ne sont pas encore bénéficiaires d’un régime obligatoire d’Assurance maladie. Tout le monde peut demander une CMU de base aussi bien les personnes à  faibles revenus que celles ayant des revenus substantiels. Pour les premières, la CMU de base sera gratuite tandis que les deuxièmes seront soumises à  cotisation. Le but de l’Etat en mettant en place la CMU de base est de faciliter l’accès aux soins et à  la prévention tout en luttant contre les exclusions.

Pour en bénéficier, la personne doit : résider en France depuis au moins 3 mois, àªtre en situation régulière et ne pas àªtre bénéficiaire d’un régime obligatoire. Il est aussi impératif de faire une demande de CMU de base pour àªtre couvert car l’affiliation n’est pas systématique. Son atout ? Etant donné que les remboursements suivent le tableau de garanties de l’Assurance maladie, la CMU de base peut donc remplacer le régime obligatoire. Le seul hic est qu’il n’existe pas de tiers payant et que la CMU de base n’inclut pas le forfait journalier ni les dépassements d’honoraires dans ses remboursements.

La Couverture maladie universelle Complémentaire (CMU-C)

La CMU-C est une aide santé accordée par l’Etat aux résidents à  faibles ressources mais en situation régulière. Elle prend en charge à  100% toutes les dépenses de santé sans avancer les frais màªme le forfait 1 euro et le forfait journalier hospitalier. Les bénéficiaires de la CMU-C sont l’assuré et tous les membres de sa famille y compris ses personnes à  charge dont l’âge ne va pas au-delà  de 24 ans. La souscription à  une CMU-C se fait gratuitement après avoir fait une demande. Le renouvellement de la souscription doit àªtre effectué annuellement.Ses caractéristiques ? Elle prend en charge le ticket modérateur, les dépassements de tarifs pour les lunettes, les appareils dentaires et les prothèses auditives dans la limite accordée, la participation forfaitaire de 1 euro et l’exonération d’avance de frais. La CMU-C ne se substitue pas au régime obligatoire mais peut le compléter sur les points essentiels.

L’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé.

L’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé est accordée aux personnes à  faibles ressources mais légèrement au-dessus du montant donnant droit à  une CMU-C. Elle permet aux bénéficiaires de déduire une partie de leurs cotisations versées pour avoir une complémentaire santé. Accordée sous forme d’attestation-chèque de 100, de 200, de 350 ou de 500 euros, le montant de l’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé varie selon l’âge du demandeur.

Sa particularité ? L’aide à  l’acquisition d’une complémentaire santé est accordée à  titre individuel. L’attestation-chèque peut àªtre présentée à  n’importe quel organisme complémentaire de son choix : mutuelle santé, assureur privé ou institution de prévoyance.

Partager cette information avec vos amis :
Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Laisser une réponse:

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.